Source d’énergie fondamentale pour leur croissance, les orchidées apprécient une bonne lumière tout au long de l’année.

Dans nos régions tempérées, la luminosité varie sensiblement entre l’été et l’hiver. Il est en de même avec le niveau de température. Dans les deux cas, une adaptation d’exposition à la lumière et aux températures est nécessaire. 

La plupart des orchidées reçoivent un niveau de lumière suffisant près d’une fenêtre. Il faut toutefois les préserver d’une exposition directe aux rayons du soleil, plus particulièrement en été.

C’est en effet en été qu’il faut veiller à apporter un ombrage grâce à un voilage ou un store pour préserver les orchidées des rayons ardents du soleil qui brûleraient rapidement feuilles et fleurons. Si nécessaire, les orchidées peuvent être déplacées vers un endroit lumineux mais non exposé directement au soleil.
En hiver, il est au contraire recommandé de les placer près d’une source lumineuse suffisamment intense.

Quelle température pour les orchidées ?

Les niveaux de température diurnes et nocturnes varient selon les espèces d’orchidées.
Des recommandations sont indiquées, ci-après, pour les principales variétés.

Il est important de noter que la plupart des orchidées sont extrêmement sensibles au froid qui leur est fatal.
Il faudra veiller à ne jamais les exposer à des températures inférieures à 10°C ni les placer dans des courants d’air froid.

Phalaenopsis : bon accommodement à la température d’un appartement, entre 18 et 20°C ; température optimale entre 25 et 30° C avec un bon taux d’hygrométrie.

Dendrobium : les niveaux optimaux de température varient en fonction des variétés de Dendrobium. Pour les variétés les plus communes proposées dans le commerce, type Dendrobium Nobile, les températures idéales sont de 10 à 13°C mini., 21 à 24°C maxi.

Cattleya : prévoir des températures mini. 14 à 19°c et maxi. entre 30 et 33°C.

Paphiopedilum : culture en milieu tempéré, mini. 14 à 19°C, maxi. 30 à 33°C.